L'AVENTURE
SCIENTIFIQUE
Pondoland
Commentaires (1)
FICHE TECHNIQUE
LOCALISATION : Afrique du Sud
PERIODE : Novembre 2012
OBJECTIF(s) :
RESULTATS :
L'EQUIPE :
NOS PARTENAIRES :
PARTAGEZ
l'information
Envoyer à un ami
L'OBJECTIF

Pondoland,  terre de découvertes

Le projet Pondoland de l'Association Cafotrop s’inscrit dans le cadre d'un projet plus global mené par un consortium d’institutions et d'organisations non gouvernementales d’Afrique du Sud qui vise à soutenir les populations locales dans le choix de développement de leur région : le Pondoland.

 

Parmi les organismes impliqués, on peut citer le « South African National Biodiversity Institute (SANBI), le « Wildlife & Environnement Society of South Africa (WESSA) et le Sustaining the Wild Coast (SWC).

 

En août 2010, s'est tenu un workshop mené par les organisations locales, à Port Edward, pour mettre en place un projet d'ATBI (All Taxa Biodiversity Inventory) sur le "Pondoland centre of endemism" (PCE).

Le programme européen EDIT (European Distributed Institute of Taxonomy) a été convié, et Cafotrop a été sollicitée pour représenter la partie française du programme.

A ce jour, la partie inventaire de la biodiversité du projet ATBI n'a pas beaucoup avancé faute de moyen financier. Cafotrop a pour ambition d’apporter une contribution notoire à cette partie, et d’ouvrir aussi une collaboration souhaitée depuis plus d'un an et demi.



LE SITE

Le Pondoland est une région située le long de la côte sud-est de l’Afrique du Sud dans la province d’Eastern Cape. Elle s’étend entre Port Edwards (au Sud de Durban) et Port Saint Johns (au nord du Cap). C’est une région qui fait partie d’un ensemble écologique d’intérêt majeur et qui a été déclarée comme « hot spot » de biodiversité.

Les habitants, les Pondos constituent une ethnie de langage Bantu. Ils sont organisés en villages. Dans chaque village, le chef distribue les lopins de terre par petite surface (70 x 70m), lesquels lopins ne sont pas propriétés privés, mais appartiennent à la communauté. La terre est utilisée pour la culture de plantes à usage personnel et pour le pâturage. L'utilisation des plantes médicinales revêt une importance non négligeable dans la culture. Ce mode de vie et d'exploitation raisonnée garantissent le maintien de la qualité de l'environnement.





L'EQUIPE

Une équipe de six français (quatre scientifiques, un grimpeur d’arbre et un photographe) a participé à la mission :

- Christophe Daugeron, Entomologiste spécialiste des Diptères, UMR 7205 MNHN – CNRS;

- Cyrille D'Haese, Entomologiste spécialiste des Collemboles, UMR 7205 MNHN – CNRS;

- Eric Guilbert, Entomologiste spécialiste des Hétéroptères, UMR 7205 MNHN – CNRS;

- Olivier Montreuil, Entomologiste spécialiste des Scarabaeidae, UMR 7205 MNHN – CNRS;

- Lionel Picart, Grimpeur encadrant dans les arbres, Tree Climbing France;

- Philippe Psaila, Reporter photographe.

 

La partie sud-africaine était composée de plusieurs personnalités appartenant aux structures impliquées dans l’organisation du projet d’étude de la région :

- Sandy Heather – SWC, organisation et logistique;

- Michele Hamer – SANBI organisation et accompagnement;

- Nonhle Mbuthuma – Sigidi Community; organisation et accompagnement;

- Nick King – GBIF, Ind. Consulting, synchronisation, suivi du projet.

MATERIELS ET METHODES

Quatre groupes principaux ont été collectés:

-       Coleoptera Scaraboideae

Ils sont collectés avec des pièges attractifs à base d’excréments pour les familles coprophages (Scarabaeidae) au niveau du sol et en milieu ouvert et fermé, avec des pièges à base de banane et de vin perchés à 4-5m de hauteur pour les Cetonidae. On utilise aussi la « chasse à vue » directement sur les excréments d’herbivores et fleurs. Le piège lumineux a aussi été utilisé sur certains sites pour collecter d’autres familles comme les Melolonthidae et Rutelidae.

-       Collembola

Ils sont principalement collecté par piège de Berlèse, mais aussi par piège d’interception de type pitfall, par le lavement du sable, le battage de la végétation ou encore, directement sur les troncs morts, sous les écorces, champignons et dans la litière à l’aide d’un aspirateur à bouche.

-       Diptera Empididae

Ils sont principalement collectés en fauchant la végétation à l’aide d’un filet ou directement sur les fleurs qu’ils butinent. Ils sont aussi collectés par piège d’interception du type piège de Malaise. Cependant ce type de piège nécessite du temps d’installation qui n’a pas permis son utilisation dans le cadre de cette mission.

-       Heteroptera Aradidae, Pentatomoidea and Tingidae

Ils sont collectés différemment selon les familles. Le battage de la végétation avec un parapluie japonais est la méthode principale. Cependant, on collecte aussi les Pentatomoidea par piège d’interception, méthode qui nécessite du temps et qui n’a donc pas été utilisée durant cette mission. Les Aradides sont collectés par observation directe sur les troncs morts et sous les écorces, leur habitat principal. Les Tingidae sont collectés par battage de la végétation. Et l’observation directe sur les plantes.

D’autres groupes d’insectes ont été récoltés et seront étudiés par des collègues:

  • Coleoptera Cerambycidae Callichromatini, P. Juhel (MNHN, France),
  • Coleoptera Cetoniidae, J.P. Legrand (MNHN, France),
  • Coleoptera Melolonthidae, M. Lacroix (MNHN, France) and J. Harrison (Transvaal Museum, South Africa),
  • Coleoptera Rutelidae, P. Limbourg (IRScNB, Brussel, Belgium),
  • Collembola Brachystomellidae, W. Weiner (Polish Academy of Science, Krakow, Poland),
  • Empididae Hemerodromiinae, A. Plant (National Museum of Wales, England),
  • Hemiptera Cercopidae, A. Soulier Perkins (MNHN, France),
  • Heteroptera Aradidae, L. Marchal (MNHN, France),
  • Heteroptera Gerridae, J. Damgaard (University of Copenhagen, Denmark),
  • Heteroptera Reduviidae, D. Chlond (University of Silesia, Poland).

Les méthodes de collectes étant différentes en fonction des groupes recherchés, il n’a pas été utilisé de standard d’échantillonnage. Le seul standard commun entre les différentes méthodes est le temps consacré à la collecte sur les différents sites, sachant que chaque site à fait l’objet d’une séance de travail d’un jour environ (6heures). En revanche, les méthodes utilisées répondent à un effort d’échantillonnage homogène entre les sites pour un même groupe.

Enfin, sur chaque site les espaces ouverts et fermés ont été visité, de même dans les espaces fermés, le sol le sous bois et la canopée ont été collecté. L’accès à la canopée a été effectué à l’aide des méthodes de grimpe d’arbre légères et adaptées pour ce type d’occasion. Elle est décrite par Picart et al. (sous presse).

PREMIERS RESULTATS

 

Coleoptera Scarabaeoidea 

Environ 45 espèces de coléoptères coprophages et 26 Cetonidae ont été collectés. Quelques espèces de Rutelidae and Melolonthidae (moins de dix au total) ont été collectées durant la mission, principalement par piège lumineux. A ce stade, l’essentiel des espèces est identifié au genre, sauf quelques unes qui le sont à l’espèce. Les résultats sont présentés sous la forme d’un tableau de présence par site visité.

 

 Genus species

Mtamvuma

Mkambati

Sigidi

Mtentu

Gobodwana

Silaka

Proagoderus chalcostolus

 

 

X

X

X

 

Proagoderus aciculatus

 

X

 

X

 

X

Copris sp.

 

 

X

 

 

 

Copris fidius

 

X

 

 

X

x

Litocopris sp.

 

 

 

 

 

 

Chalconotus convexus

clearwater

 

 

 

X

 

Drepanocerus kirbyi

 

 

 

X

 

 

Cyptochirus ambiguus

 

 

 

X

X

 

Oniticellus sp.1

 

x

X

X

X

 

Oniticellus sp.2

 

 

 

 

 

 

Liatongus militaris

 

 

X

 

X

 

Milichus sp.

 

x

 

X

X

x

Onthophagus vinctus

 

x

X

 

 

 

Onthophagus ebenus

 

 

x

 

 

x

Onthophagus parumnotatus

 

x

X

 

 

 

Onthophagus cf lugens

clearwater

X

X

X

X

x

Onthophagus sp.2

 

 

X

 

 

 

Onthophagus cf declivicollis

clearwater

 

X

X

X

x

Onthophagus sp.4

 

X

 

 

 

 

Onthophagus sp.5

 

 

 

 

 

x

Onthophagus sp.6

 

 

X

 

X

 

Onthophagus sp.7

 

 

 

 

 

x

Onthophagus sp.8

clearwater

 

X

X

 

 

Onthophagus sp

clearwater & Baeken Hill

 

x

 

 

 

Onthophagus sp. 9

 

x

 

 

 

 

Onthophagus cf gazella

 

x

X

X

X

 

Caccobius sp.1

 

 

X

 

 

 

Caccobius sp.2

 

X

 

 

 

 

Onitis alexis

 

 

X

 

 

 

 Genus species

Mtamvuma

Mkambati

Sigidi

Mtentu

Gobodwana

Silaka

Onitis pecuarius

 

 

X

X

X

x

Catharsius sp.1 (cf tricornutus)

 

x

X

 

 

 

Catharsius sp.2

 

 

 

X

 

 

Gyronotus pumilus

clearwater & Baeken Hill

X

X

X

X

X

Sarophorus sp.

 

 

 

 

 

x

Neosisyphus spinipes

 

 

X

X

X

 

Neosisyphus sp.2

 

 

X

 

X

 

Sisyphus sp.1

 

X

X

 

 

X

Sisyphus sp.2

clearwater

 

 

 

 

 

Sisyphus sp.3

 

x

 

 

 

 

Scarabaeus sp.1

 

 

x

 

 

 

Scarabaeus sp.2

 

 

X

 

 

 

Gymnopleurus sp

clearwater

 

X

 

 

 

Allogymnopleurus

 

 

X

 

 

 

Epirinus sp.

clearwater & Baeken Hill

X

x

X

X

X

Garreta sp.

 

 

X

 

 

 

Anisorrhina flavomaculata

clearwater & Baeken Hill

X

X

X

X

 

Dispilophora trivittata

clearwater & Baeken Hill

X

X

X

X

x

Phoxomella umbrosa

 

x

 

 

 

 

Leucocelis haemorrhoidalis

clearwater & Baeken Hill

 

x

 

 

 

Leucocelis aeneicollis

clearwater

 

X

 

 

 

Leucocelis sp.3

clearwater

 

X

 

 

 

Amaurodes passerini

 

X

x

X

 

 

Plaesorrhinella plana

 

X

x

X

X

x

Pachnoda sinuata

Beaken Hill

X

x

X

 

x

Melinesthes umbonata

clearwater & Baeken Hill

X

x

X

 

 

Porphyronota ebraea

 

 

X

X

 

x

Porphyronota maculatissima

clearwater & Baeken Hill

X

x

X

 

x

Sthetodesma strachani servillei

 

X

 

 

 

 

Trichiinae sp.

clearwater

 

 

 

 

x

Atrichelaphinis tigrina

Beaken Hill

x

 

 

 

 

Atrichelaphinis sp.2

 

 

?

 

 

 

Micrelaphinis irrorata

clearwater

 

?

 

 

 

Oxythyrea (Cyrtothyrea)marginalis

clearwater & Baeken Hill

x

X

 

 

 

Melinesthes sp.

clearwater & Baeken Hill

 

x

 

 

 

Phonotaenia sp.

clearwater & Baeken Hill

 

 

 

 

 

Campsilura (Macroma) sp.

 

 

 

 

 

 

Psilophorus sp.

 

X

 

 

 

 

Chtonobius conspersus

Beaken Hill

 

 

 

 

 

Choenochilus sp.

clearwater

 

 

 

 

 

Xeloma sp.

 

 

 

 

 

 

Cymophorus sp.

 

 

 

 

 

 

Nombre total d’espèces

25

28

43

23

19

19

Collembola

Un total de 87 échantillons ont été fait à l’aide de plusieurs methods, incluant le lavage de sable, le piège de Berlèse, le battage de la végétation et l’aspirateur à bouche. Plusieurs de ces methods nécessitent un long temps de tri avant l’identification des specimens. Les résultats présentés ici sont très préliminaires.

 

Ordre

Famille

Genre

Espèce

Abondance

Neelipleona

Neelidae

Neelus

Megalothorax

Megalothorax

Megalothorax

Megalothorax

n. sp.

minimus

interuptus

n. sp. 1

n. sp. 2

1

~10

~10

~10

~30

Symphypleona

Sminthurididae

Arrhopaletidae

Dicyrtomidae

Sminthuridae

cf Sminthurides

cf Arrhopalites

 

Plusieurs genres

> 6 espèces

Plus de  50 spécimens de Symphypleona

Entomobryomorpha

Microfalculidae

Isotomidae

Entomobryidae

Cyphoderidae

Paronellidae

Microfalcula

Plusieurs genres

Plusieurs genres

n. sp.

> 200

> 150

> 150

~50

~20

Poduromorpha

Hypogastruridae

 

Odontellidae

Neanuridae

 

 

Brachystomellidae

Onychiuridae

Tullbergiidae

Ceratophysella

cf Microgastrura

cf Odontella

cf Ectonura, Pronura, Pseudachorutes, Friesea...

 

 

 

 

 

 

 

 

>200

~5

~15

~50

 

 

~30

~10

~15

 

L’importante quantité de matériel récolté par les pièges ne permet pas pour l’instant de donner des informations pertinentes sur la richesse des sites et la répartition des espèces. Cependant, la diversité observée est supérieure à celle attendue. Un étudiant en thèse travail déjà sur deux nouvelles espèces de Neelipleona. Le plus surprenant résultat est la découverte de nouvelles espèces de Microfalculidae. Cette famille a été décrite à partir de trois spécimens représentant une espèce au nord de Madagascar. Non seulement plusieurs centaines de spécimens ont été récoltés, mais nous avons aujourd’hui résolu la question de son biotope. Microfalcula vie dans la canopée sous les feuilles desquelles elle se nourrit probablement.


Diptera Empididae 

Treize espèces d’Empidinae ont été collectées, parmi lesquelles quatre sont déjà connues (Smith, 1969) et neuf sont probablement nouvelles pour la science. Elles appartiennent à deux tribus (Hilarini and Empidini) et trois genres (Empis, Hilara and Hilarempis).

Sous reserve d’études additionnelle en Afrique du Sud et à l’exception de Empis glandis qui a une large répartition (du Simbabwe à l’Eastern Cape), ainsi que Hilarempis nondescripta et Hilarempis dasytibia aussi présentes dans des zones plus au nord, les dix espèces restantes  collectées durant cette mission semblent être endémiques du Pondoland et des aires avoisinantes (de Oribi à la réserve naturelle de Silaka).

Au-delà des espèces et des données géographiques nouvelles, le comportement de cours et de nutrition de plusieurs espèces a été observé pour la première fois. Le comportement de cours d’Empis glandis a été entièrement observé (depuis l’essaim dans lequel le male offre une proie à la femelle juste avant l’accouplement).

Même si ce comportement est largement répandu chez les mouches Empidinae, il est observé ici chez une espèce africaine pour la première fois. Empis glandis ainsi que deux autres espèces d’Empis (E. sp. 2 and E. sp. 3) ont aussi été observées se nourrissant de nectar et de fait, sont des polinisateur potentiellement important. 

 

Genre

Ss genre

Espèces

Mtamvuna

Sigidi

Mkambati

Mtentu

Gobodwana

Silaka

Empis

Empis

Glandis

x

x

x

x

x

x

Empis

Coptophlebia

Oribi

x

 

x

 

 

 

Hilarempis

 

Daytibia

x

 

 

 

 

 

Empis

Coptophlebia

sp1

Clearwater

 

x

 

 

 

Empis

Coptophlebia

sp2

x

 

x

x

x

 

Empis

Coptophlebia

sp3

 

x

 

 

 

 

Empis

Coptophlebia

sp4

 

x

x

x

 

 

Empis

Coptophlebia

sp5

 

 

x

 

 

 

Empis

Coptophlebia

sp6

 

 

 

x

x

 

Empis

Coptophlebia

sp7

 

 

 

x

 

 

Hilara

 

sp1

Beaken Hill

 

 

 

 

 

Hilarempis

 

Sp

 

 

 

 

 

x

Nombre total

 

 

6

3

6

5

3

2

 

Heteroptera Tingidae

Les Tingidae sont une petite famille d’environ 2500 espèces. Ils sucent la sève des plantes, caches sous la surface inférieure des feuilles de leur plante hôte. Il y a 203 espèces connues en Afrique du Sud, cependant la plupart sont mentionnées du Natal, Transvaal et de la province du Cap.Seulement quatre espèces ont déjà été mentionnées de l’Eastern Cape:

-       Naochila natalana (Drake 1954), décrite de Port Shepstone,

-       Neoplerochila uniformis Duarte Rodrigues 1987 décrite de la forêt de Dwesa, au nord-ouest de Port St Johns,

-       Dulinius explanatus Duarte Rodrigues 1987 décrite e la forêt d’Umhlanga, au nord de Durban,

-       Dictyla flavipes (Signoret 1861), largement répandue et mentionnée dans le Pondoland.

Nous avons trouvé au moins 1’ espèces différentes, dans le sous bois et dans la canopée. Les espècees d’Ammianus nécessitent un examen plus approfondi pour éventuellement distinguer deux espèces. Cysteochila sp.4, Galeatus sp. et Plesionoma capeneri ont été trouvée dans la canopée des forêts. Toutes les espèces ont été trouvées sur des plantes hôtes spécifiques, lesquelles demandent encore à être identifiées. A correlation between plant species richness and Tingidae species richness is expected.

 

Genre espèce

Mtamvuna

Sigidi

Mkambati

Mtentu

Gobodwana

Silaka

Ammianus natalensis?

 

x

 

 

 

 

Ammianus sp.

 

 

 

x

 

 

Compseuta ?

 

 

 

 

 

x

Cysteochila sp.1

Clearwater

x

 

 

 

 

Cysteochila sp.2

Old Pont

 

 

 

 

 

Cysteochila sp.3

Clearwater

 

 

 

 

 

Cysteochila sp.4

 

 

x

 

 

 

Dictyla sp.

 

x

 

 

 

 

Dulinius sp.

 

 

 

x

 

 

Elasmognathus sp.

Beaken Hill

 

 

 

 

 

Galeatus sp.

 

 

x

 

 

 

Perissonemia?

Clearwater

 

 

 

 

 

Plesionoma capeneri?

 

 

 

x

x

x

Sinalda helichrysumae?

 

x

 

 

 

 

Nombre total

5

4

2

3

1

2

 

Les Pentatomoidea seront identifiés plus tard, la dissection des génitalia étant nécessaire.

The Aradidae, Gerridae et Reduviidae seront envoyé à des spécialistes pour identification.

REMERCIEMENTS

Outre le Muséum national d’Histoire naturelle et l’association Cafotrop, principaux acteurs, cette mission a été rendue possible grâce à la participation active de plusieurs partenaires, nommément :

-         Le groupe Techmo-Hygiène

-         La Direction des Relations Européennes et Internationales et de la Coopération, MESR

-         Les cordes Courant

-         Le CNRS

-         La Société des Amis du Muséum

-         Hévéa-élagage

 

Elle a aussi fait l’objet d’une labellisation dans le cadre des Saisons Croisées 2012 France-Afrique du Sud.

 

En pièce jointe le rapport de la mission

( fichier ŕ télécharger )
Sommaire
LE SITE
MATERIELS ET METHODES
L'EQUIPE
L'OBJECTIF
PREMIERS RESULTATS
REMERCIEMENTS
Commentaires
PARTAGEZ
PARTENAIRES OFFICIELS